Radiateur à inertie : comment ça fonctionne, quels sont les avantages ?

Le radiateur électrique à inertie aussi connu en tant que radiateur à chaleur douce est un équipement de chauffage électrique offrant un confort agréable ainsi qu’une chaleur montant graduellement. Associé avec une isolation pertinente, elle permet de réaliser des économies sur la facture d’électricité annuelle, mais il est important de connaître sa méthode de fonctionnement est les avantages que celui-ci procure.

Principe et installation

Il existe plusieurs types de radiateur à inertie : le premier type correspond au radiateur à inertie fluide, qui chauffe par diffusion, il fonctionne par convection et rayonnement en véhiculant sa chaleur à travers un fluide (principalement de l’eau) présent dans le radiateur soit directement à l’aide du matériau composant le radiateur (ex : fonte). Ensuite le deuxième type est caractérisé par les radiateurs à inertie sèche, dont la résistance électrique chauffe les matériaux accumulant la chaleur. Ce radiateur a un temps de chauffe rapide et diffuse la chaleur régulièrement sur une longue période. Par exemple, le radiateur à inertie Rothelec permet une installation rapide de celui-ci qui offre une efficacité énergétique permettant de réaliser des économies à courts termes.

Avantages et inconvénients du radiateur à inertie

Les radiateurs à inertie permettent notamment de garder une inertie importante dépendant principalement du matériau réfractaire constituant celui-ci, ils sont généralement faciles à installer et requiert une maintenance ne nécessitant pas l’assistance d’un professionnel. Il permet également un réglage de la température de manière précise avec une variation minimale de cette dernière en produisant une chaleur continue et homogène. Le rayonnement induit par le chauffage n’affecte aucunement l’air ambiant et n’engendre pas de déplacement des particules tel la poussière, du fait de leur action programmable allant jusqu’à détecter la présence au sein d’une pièce.

Il faut remarquer toutefois que le radiateur à inertie peut ne pas convenir à tout type de pièces, surtout celles exigeant une montée rapide de la température. Son prix d’achat reste aussi supérieur à celui d’un panneau rayonnant et il d’autant plus lourd et encombrant qu’un convecteur.

Transition aux énergies renouvelables

Bien que le radiateur à inertie permet de faire de l’économie d’énergie, il fonctionne encore à base d’énergies fossiles et ne se présente pas comme une solution de chauffage pertinente pour les particuliers souhaitant utiliser un système de chauffage à base d’énergie renouvelable. En effet, réaliser des travaux de rénovations pour bénéficier d’un chauffage thermique par le biais de panneaux photovoltaïques est une option intéressante à considérer même si elle demande un investissement plus important de départ par rapport au prix d’un radiateur à inertie.

Sèche serviette ou chauffage : quel chauffage choisir pour une salle de bain ?
Chauffage à rayonnement infrarouge, une solution en devenir ?