Guide sur le contrat d’entretien de chaudière

chaudière

Le contrat d’entretien de la chaudière et du chauffage collectif doit être fait avec une entreprise compétente pour assurer la sécurité des gens qui l’utilisent. Pour que la longévité de fonctionnement de la chaudière soit maximale, il est très important de prévoir un contrat d’entretien adapté. L’entretien de la chaudière collective est obligatoire, car il doit alimenter les différents lots dans les copropriétés afin d’offrir de l’eau chaude sanitaire. Il est très important que ce système de chaufferie collective face l’objet de vérification de façon périodique. Il faut le prescrire à un contrat d’entretien afin de bénéficier des services spécialisés des prestataires.

Quel type de chauffage installer ?

La maintenance de chaudière au gaz doit se faire périodiquement. Selon le code de l’environnement, l’installation du chauffage de moins de 400 kW est différente de celle d’un chauffage supérieur à 400 kW. Le syndicat des copropriétaires doit signer un contrat d’entretien chaudiere qui se fera de façon annuelle avec un chauffage de faible puissance (c’est-à-dire inférieure ou égale à 400 kW). Il est important d’associer dans le contrat la vérification, le nettoyage et le réglage de la teneur des gaz dans les fumées si cela s’avère nécessaire. Pour l’installation de chauffage à plus de 400 kW, il faut faire une vérification plus fréquente. Les compagnies d’assurance vous proposent un entretien annuel (avec une attestation délivrée), un entretien trimestriel (qui inclut le calcul du rendement de la chaudière, la vérification des performances énergétiques et le livret de chaufferie) et un contrôle bisannuel (avec un professionnel accrédité). Dans un contrat de chaudière, il est possible de trouver différentes prestations. Le contrat va dépendre des fourniture d’énergie, de la maintenance, des garanties, des gros entretiens, des gros travaux de rénovation et du financement.

Quel type de prestation choisir pour le contrat d’entretien ?

Il existe quatre types de prestation (P1, P2, P3 et P4) et c’est la prestation de type P2 qui est la prestation minimale. Dans la maintenance chaudiere, il faut un contrat de type P2. Dans ce contrat d’entretien de chauffage, il y a l’entretien annuel, la surveillance (de la température et des installations) et la maintenance préventive. Les essais, les réglages et la mise en marche sont compris dans la prestation. Il s’agit d’un contrat qui est forfaitaire et il peut convenir aux petites copropriétés avec des besoins limités. Avec un contrat de type P3, vous pouvez bénéficier des renouvellements des équipements et des services pour les gros entretiens. Lors de la maintenance, il est possible de remplacer et de réparer les matériels usés. Le contrat P3 est forfaitaire, il vous permet d’avoir une installation opérationnelle. En cas d’amélioration du système, il y aura un coût supplémentaire. Il est important de préciser que le coût de ce type de contrat peut être un peu élevé (mais, la durée du contrat peut être très onéreuse). Le contrat de type P4 contient les travaux importants, les grosses rénovations et les travaux de mise en conformité. A longue durée, il est onéreux et permet d’étaler les dépenses.

Quels sont les différents types de contrats d’exploitation existant ?

Le contrat entretien chaudière existe sous forme de marché. Il y a le marché prestation et forfait (ou PF), le marché forfait (ou MF), le marché température (ou MT), le marché comptage (ou MC) et le marché combustible et prestation (ou CP). Dans les marchés, la prestation de type P2 est présente. Il est possible d’inclure la fourniture de combustible et d’autres prestations. Les prestataires spécialisés peuvent faire une révision de chaudière lyon et dans n’importe quelle ville de la France. Il existe des clauses dans le contrat d’entretien. En effet, les clauses sécurisent le contrat d’entretien. Il s’agit d’une rédaction qui décrit les conditions d’intervention, les obligations du prestataire et la prise en charge. Il est important de préciser dans ce contrat les conditions de dépannage (où le délai d’intervention est précisé), la grille tarifaire (pour les coûts de main d’œuvre hors contrat) et la liste des travaux qui ne seront pas exécutés.

Quelles sont les informations importantes à connaître ?

Il est possible de trouver des compagnies pour se charger de la maintenance de la chaudière au gaz en ligne. De nombreux prestataires sont prêts à vous tendre les mains pour assurer la maintenance de la chaudière. Des clauses peuvent être ajoutées au contrat comme la clause de pénalité. En cas de non-respect du contrat, il est possible de sanctionner le prestataire chargé de la maintenance. Une clause d’intéressement peut se fixer dans la consommation pour faire des économies d’énergies dans l’enceinte d’une copropriété. Il existe une clause annuelle afin de faire prendre connaissance de la totalité des travaux effectués par an. Il peut également avoir une clause sur l’évolution du système, de ses équipements et des performances technologiques de l’appareil. Actuellement, pour trouver un contrat de maintenance de chaudière, il est conseillé de passer par un comparateur de prix en ligne.

Révision de chaudière à gaz : l’importance du contrat d’entretien
Magasin de poêle et ramoneur agréé à Roye