Révision de chaudière à gaz : l’importance du contrat d’entretien

chaudière à gaz

De nombreux foyers sont, encore, équipés d’une chaudière à gaz de nos jours. Pour la sécurité des utilisateurs et des entourages, il faudrait recourir à un professionnel agréé pour assurer l’entretien annuel du dispositif. Cela est d’autant valable pour les appareils au bois et au fioul. Le contrat d’entretien est-il indispensable ?

Quand faire réviser sa chaudière à gaz ?

Si vous avez une chaudière à gaz ayant une puissance entre 4 et 400 kW, selon le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009, vous êtes tenu de faire réviser l’équipement tous les ans par un chauffagiste professionnel. Cependant, vous n’êtes pas contraint de vous conformer à la date d’entretien de l’année précédente. Certes, il n’y a pas de sanction si vous ne respectez pas la loi. Néanmoins, en cas de sinistre, votre responsabilité sera engagée. En fait, votre compagnie d’assurance peut refuser de vous indemniser en cas de non-présentation d’un certificat d’entretien.

La revision chaudière gaz annuelle est, d’abord, une question de sécurité. Le prestataire vérifie, en effet, le bon fonctionnement de l’appareil et s’il détecte des anomalies, il vous fera une check-list des pièces à changer et des réparations à prévoir. C’est, donc, un bon moyen pour minimiser les risques de panne, mais aussi pour éviter l’intoxication au monoxyde de carbone due à un mauvais entretien chaudière gaz. Par ailleurs, il effectue des réglages afin d’optimiser la performance du dispositif et d’éviter la surconsommation. Ce qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie non négligeables dans l’année. Si vous êtes en quête d’une entreprise spécialisée dans l’entretien chaudière gaz Villeurbanne, faites un tour sur confogaz.fr.

Comment se passe la révision d’une chaudière au gaz ?

Avant la période hivernale, il est conseillé de faire réviser votre appareil par un expert. Ainsi, il ne risque pas de tomber en panne au moment où vous vous y attendez le moins. Si vous avez souscrit un contrat d’entretien, il existe plusieurs points de contrôle définis par la norme AFNOR NF X 50-010 qui seront examinés par le professionnel, au moment de l’intervention. Dans un premier temps, il procède à la vérification de la ventilation du logement, de l’étanchéité du circuit gaz, du fonctionnement du thermostat et de la pompe ainsi que de la pression du vase d’expansion. Par la suite, il nettoie le corps de chauffe, la veilleuse, le brûleur et l’extracteur. Dans certains cas, il peut être amené à régler la température et assurer des opérations de maintenance comme la vidange. À la fin de prestation, il remet au client une attestation d’entretien. Il faudrait conserver ce document dans un délai de deux ans. Dans le cas où il n’y a pas de contrat, le spécialiste réalise un diagnostic avant de proposer un devis sur mesure détaillant le type de prestation et le coût. Après l’accord du client, les travaux peuvent commencer à la date convenue.

Pourquoi souscrire un contrat d’entretien ?

Puisque le contrôle périodique est une obligation, il vaut mieux souscrire un contrat d’entretien ou contrat de maintenance auprès d’un professionnel habilité. Ainsi, vous n’aurez plus besoin de prendre rendez-vous avec votre prestataire. Dès la signature du contrat, vous fixez la date pour la révision et la maintenance. Il n’y a, donc, pas de risque d’oubli. En plus de cela, si votre machine tombe en panne entre deux contrôles, vous aurez l’assurance qu’il pourra vous dépanner dans les 24 heures suivant l’appel, même si le sinistre survient un weekend ou un jour férié.

En outre, les abonnés bénéficient, le plus souvent, d’un tarif préférentiel. En fait, vous pouvez profiter d’une remise sur l’entretien, le dépannage et les pièces de rechange. Ce qui vous fera des économies substantielles. Enfin, si vous préférez vous débarrasser de votre ancienne chaudière, il peut vous orienter vers un dispositif adapté à vos besoins et à la hauteur de vos moyens et vous proposer un tarif plus avantageux pour l’installation.

Comment bien choisir son contrat d’entretien ?

Les chauffagistes proposent plusieurs formules de contrats d’entretien. Les plus abordables couvrent uniquement les visites de base, c’est-à-dire les révisions obligatoires. C’est le choix à privilégier si vous avez un budget serré. D’autres en revanche offrent des options très intéressantes comme la réparation, le remplacement des pièces défectueuses ou l’amélioration de la performance de l’appareil. Si la chaudière est ancienne, il est préférable d’opter pour une formule incluant des garanties supplémentaires. Par contre, dans le cas d’un dispositif récent, un forfait d’entrée de gamme est largement suffisant.

Le coût d’une revision chaudière gaz Villeurbanne varie selon la formule choisie, la marque de l’appareil et le modèle. Dans tous les cas, il est recommandé de demander plusieurs devis pour mettre en concurrence les acteurs et avoir une idée des moyennes des prix pratiqués sur le marché. Puis, sélectionnez le professionnel qui propose les meilleures garanties à un coût raisonnable. On tient à noter que la révision annuelle est normalement prise en charge par le locataire, sauf si le bail locatif stipule le contraire.

Guide sur le contrat d’entretien de chaudière
Magasin de poêle et ramoneur agréé à Roye