Travaux de fumisterie : guide sur la norme NF DTU 24.1

Travaux de fumisterie

L’installation des ouvrages de fumisterie comme les conduits de fumée est encadrée par plusieurs textes règlementaires. Leur mise en place doit en outre remplir certaines conditions concernant leurs caractéristiques en plus de respecter les dispositions communes. Après les textes règlementaires, les conduits de fumée doivent aussi suivre de nombreuses normes définissant un cadre technique professionnel. Parmi ces normes appliquées aux travaux de fumisterie, le nf dtu 24.1 est un texte correspondant notamment à la règlementation des constructions anciennes ou neuves, ainsi que la remise en état et rénovation des conduits existants.

Norme NF DTU 24.1 : la règlementation par excellence

La norme nf dtu 24.1 représente le document normatif de référence pour tous les travaux de fumisterie et les travaux d’installation de conduits de fumée. En effet, celle-ci renfermeles définitions permettant de distinguer les conduits de dépression ou de pression, coffrage et habillage, conduit en situation extérieure ou intérieure. La norme s’applique donc par défaut à l’installation des conduits de fumée collectifs ou individuels à combustion (cuisinières, chaudières, poêles, etc.) utilisant des combustibles solides, gazeux ou liquides sans limites de puissance. De ce fait, la norme englobe les opérations d’entretien, de contrôle et de ramonage après un feu de cheminée.

Par ailleurs, le nf dtu 24.1 précise la notion de système de conduit en tant que produit fabriqué à partir de plusieurs éléments compatibles et manufacturés par un seul fabricant. L’établissement d’un diagnostic préalable déterminera alors l’état des conduits existants, et dès lors que l’installation ne répond pas aux usages prévus, des opérations de réhabilitation ou de remplacement seront envisagées.

Elle substitue également la notion « d’écart de feu » avec « distance de sécurité », qui est un paramètre permettant de calculer la distance de sécurité à partir de la paroi du conduit et sa classe de température. En outre, la température de la surface externe de la paroi ne doit pas excéder 50°C dans les zones habitables et rester inférieure à 80°C dans les zones non habitables. Dans le cas contraire, le conduit devra être coffré ou isolé.

La composition de la norme

Publiée une première fois en mars 1976, la norme dtu 34.1 comportait une seule partie et fut remplacée par une version à 3 parties en février 2006. Cette dernière fut ensuite amendée en décembre 2011 avant d’être entièrement remplacée par la version de 2020, qui est constituée de plusieurs parties, à savoir :

• Le nf dtu 24.1 p1-1-1 correspondant au cahier des clauses techniques et les règles générales
• Le nf dtu 24.1 p1-1-2 décrivant la règlementation spécifique pour la mise en place d’équipement à gaz de type B
• Le nf dtu 24.1 p1-2 qui concerne les clauses administratives pour le marché de réhabilitation et le neuf

Le nf dtu 24.1 précise aussi la désignation des pièces d’une installation en fonction des normes européennes suivant 6 critères (distance de sécurité, pression, température, la résistance au feu de cheminée, à la corrosion et aux condensats). Elle impose par ailleurs la vérification des dimensions d’un conduit de fumée associé à un ou plusieurs appareils d’après les normes nf en 13384-1 et nf en 13384-2.

Il faut souligner que les conduits d’évacuation de produits de combustion ou ceux amenant de l’air ne sont concernés par le nfdtu 24.1, et font ainsi l’objet d’une autre norme.

Adopter les bonnes pratiques de la norme nf dtu 24.1

La norme nf dtu 24.1 s’applique si les caractéristiques du conduit de fumée sont présentes sur la plaque signalétique et la fiche d’identification de ce dernier. Elle ne prend donc pas compte des constructions non conformes même si elles ont été effectuées par des installateurs professionnels. De plus, le non-respect de la norme expose automatiquement à des risques de sécurité importants si le montage est réalisé avec des éléments potentiellement incompatibles. De plus, une perte de garantie s’applique en cas de sinistre.

Conseils pour choisir une gamme de flexible de tubage
Installation et remplacement de chaudière à gaz : conseils en ligne